(Fwd) [Fwd: [nation-arabe] Nous sommes en prison ...]

Nestor Miguel Gorojovsky Gorojovsky at SPAMarnet.com.ar
Mon Oct 16 14:42:10 MDT 2000





------- Forwarded message follows -------
Date sent:              Mon, 16 Oct 2000 19:20:36 +0200
From:                   democrite <democrite at wanadoo.fr>
Subject:                [Fwd: [nation-arabe] Nous sommes en prison ...]
BCC to:



Al Faraby a écrit :

>                     lundi 16 octobre 2000, 15h02
>
>   Les habitants de Gaza s'accommodent de plus en plus mal du blocus
>
>       « Nous sommes en état de siège, dans une vraie prison … »
>
> Tarek sort du taxi, lève les bras au ciel et s'exclame: "C'est
> impossible, on ne peut pas passer!"
>
> Les deux policiers palestiniens qui gardent le terminal d'Erez, le
> principal point de passage entre Israël et la bande de Gaza,
> viennent de l'informer que la sortie de la bande de Gaza est
> toujours interdite aux Palestiniens.
>
> "Je veux aller chercher mon camion, j'ai un chargement de légumes
> qui attend juste de l'autre côté", dit Tarek en désignant le poste
> israélien, distant de quelques centaines de mètres.
>
> Cette route déserte à double voie bordée de hauts murs, de barbelés
> et de fortins de l'armée israélienne lui est interdite, comme à tous
> les autres habitants de la bande autonome, depuis le 6 octobre,
> lorsque le gouvernement israélien a décidé, au plus fort des
> affrontements avec les manifestants palestiniens, le bouclage total
> des territoires.
>
> La levée de cette mesure est l'une des exigences du président
> palestinien Yasser Arafat au sommet de Charm el-Cheikh, qui s'est
> ouvert lundi.
>
> Tarek discute avec trois autres chauffeurs de camions qui ont tenté,
> avant lui, de passer et qui se sont assis à même le sol, l'air
> accablé.
>
> Depuis vendredi, ils viennent tous les jours dans l'espoir de
> passer. "Les juifs nous haïssent", soupire Tarek.
>
> Le bouclage, qui s'est transformé en un véritable blocus, a pour but
> d'empêcher tout Palestinien de pénétrer en Israël.
>
> "En décrétant le bouclage, Israël a demandé aux Palestiniens de Gaza
> de rentrer chez eux. Lorsque les soldats contrôlent un Palestinien,
> si sa carte d'identité indique qu'il réside à Gaza, ils le renvoient
> ici", explique un journaliste palestinien, qui a requis l'anonymat.
>
> Le passage est également bloqué à Rafah, le point de passage entre
> la bande de Gaza et l'Egypte.
>
> Cette mesure draconienne commence à avoir des effets sur la vie
> quotidienne des résidents de la bande, surtout ceux qui ont
> l'habitude d'aller travailler quotidiennement en Israël.
>
> Ils sont officiellement quelque 25.000 habitants de Gaza à aller
> gagner leur vie en Israël, pour l'essentiel dans les fermes, le
> bâtiment et l'industrie, selon les chiffres fournis à l'AFP par le
> ministère palestinien du Travail. Ces estimations n'incluent pas
> quelque 15.000 personnes originaires de Gaza qui travaillent au noir
> en Israël.
>
> Leur salaire moyen est de 120 shekels par jour, environ quatre
> dollars américains.
>
> "Ils partent très tôt le matin et reviennent tard, car ils ne sont
> pas autorisés à dormir en Israël", raconte Ismaïn, un chauffeur de
> taxi qui attend à Erez.
>
> De plus, le million de résidents palestiniens de Gaza dépend
> beaucoup d'Israël pour ses approvisionnements, notamment en
> nourriture.
>
> La situation n'est pas critique pour l'instant. "Nous avons des
> stocks de farine, mais si le bouclage dure un mois, ce sera
> terrible", explique le journaliste.
>
> De même, aucun bateau de pêche ne peut sortir du port de Gaza, les
> eaux leur étant interdites par la marine israélienne.
>
> Les médicaments ne posent pas encore problème. "Pour l'instant, nous
> n'avons pas de pénurie, mais il ne faut pas que ça dure trop",
> explique le Dr. Faïz Hinaoui, chirurgien de l'hôpital Al-Chifa, le
> plus grand de Gaza.
>
> L'établissement soigne de jeunes garçons blessés au cours du
> soulèvement, mais aussi de simples civils. Parmi eux, explique le
> docteur, deux blessés graves attendent un feu vert d'Israël pour
> être transportés hors de la bande autonome.
>
> Gaza dépend aussi d'Israël pour son approvisionnement en eau et
> électricité.
>
> "Nous sommes en état de siège, dans une vraie prison. Tout le
> territoire est entouré d'une clôture électrique. Même la presse est
> interdite! Vous vous rendez compte, depuis cinq jours, nous ne
> recevons plus de journaux!", lance, furieux, le journaliste
> palestinien. Point de passage d’Erez (bande de Gaza), (AFP)
>
>                EXIGEONS LA LEVEE IMMEDIAT DU BLOCUS …
>
>  Inscrivez-vous sur notre liste de diffusion en cliquant à l'adresse
>             suivante et en envoyant un message à blanc :
>
>                   nation-arabe-subscribe at egroups.fr
>
>
>                       eGroups Sponsor

>
> Pour adhérer à la liste et pouvoir y participer aller à l'adresse
> qui suit et envoyer un message à blanc :
>
>
>
> nation-arabe-abonnement at eGroups.com
>
>
>
> amitié ...
>

--
Les "Editions Democrite" publient un mensuel en francais :
> "Les dossiers du BIP" avec des traductions d'articles provenant de
> la presse communiste(grecque, allemande, anglaise, turque, russe,
espagnole,
> portugaise...)sur des evenements qui interessent des lecteurs
communistes.
> Editions Democrite, 52, bld Roger Salengro, 93190 LIVRY-GARGAN,
> FRANCE

> e-mail : democrite at starnet.fr


------- End of forwarded message -------

Néstor Miguel Gorojovsky
gorojovsky at arnet.com.ar





More information about the Marxism mailing list