En: [ATTAC] INFO SPECIAL - Le Brésil ordonne l'expul?==?iso-8859-1?Q?sion de José Bové

Mario Jose de Lima mjlima at SPAMuol.com.br
Wed Jan 31 08:46:20 MST 2001



Mário José de Lima
Pontifícia Universidade Católica de São Paulo
FEA-Departamento de Economia
----- Original Message -----
From: Grain de sable <journal at attac.org>
To: ATTAC DIFFUSION <grain.de.sable at attac.org>
Sent: Wednesday, January 31, 2001 10:48 AM
Subject: [ATTAC] INFO SPECIAL - Le Brésil ordonne l'expulsion de José Bové


> MERCI D'AGIR. Contactez les ambassades du Brésil dans votre pays afin
> d'exprimer votre soutien.
>
>
> Le Brésil ordonne l'expulsion de José Bové
>
> Quelques heures avant la clôture du Forum Social Mondial, le
> gouvernement fédéral du Brésil a ordonné l'expulsion de José Bové pour
> avoir contrevenu à la loi qui prévoit qu'un étranger ne peut exercer d
> 'action politique. Ce matin, les 10 000 participants au Forum ont
> déployé une banderolle pour affirmer qu'ils étaient tous et toutes des
> José Bové.
>
> Pour José Bové, qui a été arrêté cette nuit dans le parking de son
> hôtel en compagnie de quelques amis avant d'être conduit au
> commissariat de la police fédérale pour recevoir son arrêté d'
> expulsion, la situation est claire. La décision de l'Etat brésilien à
> son encontre vise deux cibles : le Forum Social Mondial à quelques
> heures de sa clôture et les mouvements populaires de paysans. "Les
> policiers voulaient me faire dire que j'étais payé pour venir ici afin
> d'accréditer la thèse que des millions de dollars avaient été dépensés
> pour le forum. Cela correspond à la position du gouvernement brésilien
> qui ne supporte pas la réussite de ce premier forum social qui a réuni
> des délégués de plus de 120 pays.'' Selon le leader de la
> Confédération paysanne, il s'agit aussi de réprimer les Sans Terre et
> les mouvements qui luttent contre l'agriculture productiviste. "On
> voit en même temps la volonté de protéger Monsanto et de faire peur
> aux paysans qui refusent les OGM.'' Et José Bové de se demander qui
> décide vraiment : les multinationales ou le gouvernement...
>
> Lors de la conférence de presse improvisée à sa sortie du commissariat
> devant lequel siégaient une cinquantaine de journalistes, une centaine
> de participants du Forum dont Bernard Cassen, des militants d'Attac,
> du MST et de Via Camposina et bien évidemment Les Pénélopes, José Bové
> a confirmé que "nos déterminations et nos actions ne changeront pas
> mais s'amplifieront''. Il a ajouté avec vigueur que dans les mois qui
> viennent les mouvements sociaux ont même des chances d'emporter de
> grandes victoires, particulièrement au Brésil". Sous des
> applaudissements nourris, José Bové a informé la presse de sa décision
> de faire appel à la décision de la justice brésilienne ; "J'ai bien l'
> intention de rester au Brésil jusqu'au terme prévu initialement, le 31
> janvier au soir."
>
> Michèle Dessenne - Les Pénélopes
>
>
>
>
>






More information about the Marxism mailing list